Guerre égypto-ottomane (1831-)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guerre égypto-ottomane (1831-)

Message par Syllas le Ven 2 Oct - 19:40




Vilayet d'Egypte

Empire Ottoman
Forces Égyptiennes:
15 unités de guerriers tribaux
20 unités de conscrits syriens
20 unités de miliciens
8 unités d'infanterie légère
5 unités d'infanterie de ligne
5 unités de cavalerie légère
3 unités d'artillerie de campagne
Forces Ottomanes:
30 unités de conscrits anatoliens
30 unités de miliciens
12 unités d'infanterie de ligne
7 unités d'infanterie de ligne
9 unités de cavalerie de ligne
2 unités d'artillerie de campagne


1er semestre 1832

Marquée par l'entrée de Muhamed Ali en Syrie, la guerre Egypto-Ottomane connait une escalade comme l'armée ottomane se remet du choc initial et parvient à s'organiser afin de contre-attaquer.
La situation dans l'empire est difficile, à plus forte raison que la révolte de la Bosnie dans l'ouest de l'empire s'est mutée en guerre turco-autrichienne, obligeant Reshid Mehmed Pasha, le grand vizir, à dévouer toute son attention à l'invasion autrichienne. C'est donc le commandant naval et pasha de l'elayet d'Anatolie, Mehmed Hüsrev Pasha, qui prend le commandement de l'armée ottomane dans la région. Cette dernière est composée des forces provinciales d'Anatolie et de Mésopotamie, hâtivement rassemblées, ainsi que des survivants de l'armée de Syrie, rapatriés depuis Alep et Adana. De leurs côtés, les égyptiens sont enthousiastes après leurs victoires répétées dans le Levant, et espèrent pouvoir arracher du pouvoir ottoman d'importantes concessions, tant financières que politiques. Leur armée est forte de cet élan, malgré la présence de moins de troupes modernes. Les deux forces ont procédé à des recrutements plus ou moins forcés en Anatolie et en Syrie afin de consolider leurs effectifs.

Déterminé à mettre un terme à cette rébellion au plus vite, les ottomans partent à l'attaque. Descendant depuis les Portes de Cilicie, ils réinvestissement Sis et Adana, puis descendent vers Alep, et doublent la ville sur leur gauche. La confrontation avec l'armée Egyptienne a lieu à Homs, sur l'Oronte. Après un début d'engagement prometteur pour les ottomans, la bataille tourne à l'avantage des égyptiens, qui parviennent à forcer les forces turques à une retraite honteuse. Suite à cela, les egyptiens s'emparent coup-sur-coup des principales cités du nord de la Syrie et de Cilicie, et sécurisent les défilés Ciliciens. A présent, c'est une invasion de l'Anatolie qui parait probable, et Mehmed Hüsrev Pasha, qui a, au prix d'efforts immenses, réussi à réorganiser ses forces, se prépare à défendre chèrement la Cappadoce.


Pertes:
Egypte:
3.000 guerriers tribaux
4.000 conscrits syriens
3.000 miliciens
500 soldats d'infanterie légère
200 soldats d'infanterie de ligne
350 cavaliers légers

Empire ottoman :
10.000 conscrits anatoliens (pertes et désertions)
6.000 miliciens (pertes et désertions)
2.000 soldats d'infanterie légère (pertes et désertions)
1.500 soldats d'infanterie de ligne (pertes et désertions)
1.000 cavaliers légers (pertes et désertions)
1 unité d'artillerie de campagne

[HRP]Si le joueur ottoman ne revient pas dans le jeu d'ici la fin du prochain semestre pour donner des ordres, je ferai passer la faction sous total contrôle PNJ pour des raisons évidentes. Jusqu'ici je me suis contenté d'inclure des réactions simples au comportement du PNJ.
avatar
Syllas
Admin

Messages : 740
Date d'inscription : 01/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://theimperialera.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum