Guerre d'Indochine (1833-)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guerre d'Indochine (1833-)

Message par Syllas le Lun 9 Nov - 21:08




Empire du Viet Nam - Dynastie Nguyen
Et vassaux:
Champasak

Royaume khmer

Luang Prabang

Siam

Rebelles chrétiens Vietnamiens
Forces Viet Namiennes:
40 unités de miliciens
5 unités d'infanterie légère
17 unités d'infanterie de ligne
4 unités de cavalerie légère
2 unités de cavalerie lourde
4 unités d'artillerie de campagne
1 unité d'avisos

Forces du Champasak:
5 unités de miliciens
1 unité d'infanterie légère

Forces de Luang Prabang:
8 unités de miliciens
1 unité d'infanterie de ligne

Forces Khmères:
10 unités de miliciens
1 unité d'infanterie de ligne

Forces Siamoises:
25 unités de miliciens
2 unités d'infanterie légère
5 unités d'infanterie de ligne
2 unité de cavalerie légère
2 unités de cavalerie lourde
2 unités de barges de transport

Forces Rebelles:
10 unités de miliciens
3 unités d'infanterie légère
3 unités d'infanterie de ligne




2ème semestre 1833

La situation dégénère en Indochine, comme la guerre ayant débuté par la rébellion de Lê Vân Khôi s'étend de plus en plus. Après s'être emparés de la citadelle de Saïgon, les rebelles s'en sont pris aux symboles du pouvoir Nguyen et aux forces gouvernementales demeurant dans les Quatre Provinces de Cochinchine. Pris au piège par leur soutien aux rebelles, les siamois sont contraints de s'engager dans la guerre contre leur ambitieux voisin de l'est, et espèrent récupérer leur protectorat sur le royaume Khmer.

Les combats commencent en Indochine, comme l'empereur Viet Namien Minh Mang envoie 23.000 hommes sous le commandement de Truong Minh Giang pour mettre un terme à la révolte et repousser toute éventuelle incursion siamoise dans les provinces du sud du pays. En parallèle, il a également entamé des démarches diplomatiques avec les français, afin de régler la question du christianisme et des missionnaires dans le pays. Malgré sa position confucianiste rigoriste, l'empereur fait également l'objet de pressions diplomatiques de la part des chinois, et se doit d'obtenir rapidement la paix intérieure afin d'assurer la sécurité de sa frontière nord.
Par conséquent, l'obtention d'un accord avec Paris autorisant la présence des catholiques en Cochinchine mais interdisant le prosélytisme permet de puissamment affaiblir la rébellion de Lê Vân Khôi, qui perd ainsi le soutien d'une grande partie des nobles chrétiens et des prêtres catholiques. En plus de cela, le souverain Vietnamien a effectué des commandes d'armes, et recruté à son service des aventuriers français, comme à l'époque de son père, Gia Long.
Malgré tout, les rebelles reçoivent un premier corps de 2.00 renforts Siamois qui atterrit à la fin de l'été à Saïgon, tandis que le reste de l'armée siamoise attaque la frontière khmère.
L'armée de Truong Minh Giang, confrontée à cette situation, se divise en deux: une force de 12.000 hommes, sous son commandement propre, part repousser les siamois dans les forêts du Cambodge, tandis qu'une armée de 11.000 hommes engage la pacification du sud.

Cette armée rencontrent un premier détachement des forces rebelles au nord de Bao Loç, et un combat violent s'engage, durant lequel la discipline des forces Nguyen (gouvernementales) parvient, au prix de certaines pertes, à triomphe des rebelles. Les mois suivants sont passés à graduellement et prudemment sécuriser le nord de la Cochinchine, et à tenter de fatiguer suffisamment la rébellion pour pouvoir la briser, à plus forte raison qu'à partir d'octobre un corps supplémentaire de 5.000 soldats, arrivés du Tonkin, est dépêché en soutien.
Pendant ce temps, les forces siamoises, progressant le long de la côte, ont pénétré en territoire khmer, et attaqué les provinces impériales de Ha Tien et An-Giang, à l'extrême sud de la Cochinchine. Les garnisons impériales au Cambodges, fortes de 8.000 hommes, renforcées par les 12.000 hommes de l'armée de Truong Minh Giang et par une armée royale khmère atteignant les 11.000 hommes font face à une force siamoise de 34.000 hommes. La qualité supérieure des équipements et du commandement Viet Namiens ne s'étendent toutefois pas aux forces khmères, et la jungle touffue du sud de la péninsule indochinoise incommode les troupes Nguyen Tonkinoises. Il faut trois batailles et l'arrivée de la saison sèche pour permettre aux Viet Namiens de progressivement enrayer les forces Siamoises, puis progressivement les repousser vers le nord-ouest, libérant plusieurs villes khmères, et permettant le retour du roi Ang Chan dans la capitale khmère.

Ainsi se termine l'année, entre le recul de la rébellion au sud et des combats continus à la frontière siamoises.

Pertes:
Viet Nam:
2.000 miliciens
300 soldats d'infanterie légère
750 soldats d'infanterie de ligne
300 cavaliers légers
100 cavaliers lourds

Khmers:
1.000 miliciens
100 soldats d'infanterie de ligne

Siamois:
5.000 miliciens (pertes et désertions)
250 soldats d'infanterie légère
700 soldats d'infanterie de ligne
350 cavaliers légers

Rebelles:
2.500 miliciens
600 soldats d'infanterie légère
600 soldats d'infanterie de ligne
avatar
Syllas
Admin

Messages : 740
Date d'inscription : 01/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://theimperialera.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre d'Indochine (1833-)

Message par Syllas le Lun 9 Nov - 22:35

[HRP]Je vais à titre exceptionnel effacer l'intervention chinoise dans la conflit. Elle faisait suite à des ordres et actions militaires énoncées de manière ambiguë et peu claire par le joueur Qing, qui a écrit une grande partie des posts litigieux sur un téléphone portable. En contrepartie de la lourde modification du post de la guerre, j'appliquerai un malus militaire.
A l'avenir, j'espère que les joueurs feront un effort pour que les ordres militaires ne soient pas ambigus. En cas de doute sur un ordre, j'appliquerai (presque) toujours l'alternative la moins favorable au joueur.
avatar
Syllas
Admin

Messages : 740
Date d'inscription : 01/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://theimperialera.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre d'Indochine (1833-)

Message par Empire d'Autriche le Lun 9 Nov - 22:49

Comme le dit le proverbe de l'armée siamoise, chaque soldat en vaut deux !
avatar
Empire d'Autriche

Messages : 89
Date d'inscription : 08/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre d'Indochine (1833-)

Message par Syllas le Lun 14 Déc - 21:47

Année 1834
Les forces vietnamiennes mettent de long mois à continuer leur progression aussi bien dans l'ouest, à travers les jungles khmères, que vers le sud, dans les épaisses forêts du delta du Mékong. A cours de plusieurs engagements sanglants, les rebelles font face à la discipline des forces tonkinoises et annamites, qui démarrent le siège de la citadelle de Saïgon à la fin de l'été.
Pendant ce temps, les armées vietnamiennes continuent de progresser l'ouest, intégrant de manière croissante les forces khmères dans leurs propres effectifs. Après plusieurs mois de combats, les siamois repassent la frontière, et une trève tacite s'installe, comme les vietnamiens sont hésitants à quitter le territoire ami et s'engager en terre siamoise, alors qu'ils sont eux-mêmes aussi loin de leurs bases.
Voyant l'évolution du front, Truong Minh Giang, commandant des forces en pays khmer envoie une partie de ses troupes en renfort aux unités en Cochinchine. L'arrivée de ces soldats permet un assaut sur la forteresse de Saïgon, qui, quoique coûteux en vie humaines, assure la victoire finale des troupes et la fin du siège. Une fois la région sous contrôle, l'empereur Minh Mang officialise un nouveau statue des chrétiens, issue de négociations avec les français, et met à disposition de ceux-ci un comptoir commercial.
A la fin de l'année, les derniers restes de la rébellion fuient vers les marais du sud de la Cochinchine. Le chef rebelle Lê Vân Khôi est mort, et son fils, un enfant, l'a remplacé...

Pertes:
Viet Nam:
3.500 miliciens
400 soldats d'infanterie légère
500 soldats d'infanterie de ligne
200 cavaliers légers
100 cavaliers lourds

Khmers:
1.300 miliciens
200 soldats d'infanterie de ligne

Siamois:
7.000 miliciens (pertes et désertions)
150 soldats d'infanterie légère
350 soldats d'infanterie de ligne
250 cavaliers légers

Rebelles:
L'essentiel des troupes est hors de combat
avatar
Syllas
Admin

Messages : 740
Date d'inscription : 01/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://theimperialera.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre d'Indochine (1833-)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum