Conquête du royaume de Kong (1833-)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conquête du royaume de Kong (1833-)

Message par Syllas le Mer 11 Nov - 3:10



Royaume des Ashantis
Royaume de Kong

tribus Dyoula
Forces des Ashantis:
13 unités de miliciens (guerriers tribaux)
2 unités de cavalerie légère
Forces de Kong:
2 unités de miliciens (guerriers tribaux)

Forces des tribus Dyoula:
2 unités de miliciens (guerriers tribaux)




2ème semestre 1833

Les tambours martiaux retentissent dans le Sahel, comme le roi des Ashantis, après avoir galvanisé les principaux chefs tribaux lui ayant prêté serment allégeance par une série de discours et de faits remarquables, les mène sur le sentier de guerre!
Le départ en guerre du chef, l'Asantehene, est aussi l'occasion d'effectuer une démonstration de force et de prestige pour ce dernier qui, accompagné de ses fidèles guerriers, se montre à ses sujets comme homme fort et prestigieux. Il est suivi par des chefs tribaux et leurs propres troupes, dont la soumission à ses ordres suprêmes est dès lors d'autant plus visible.
Forts de leur courage et de leur nombre, les hommes de cette véritable armée ashanti se dirigent vers le nord-ouest les terres de l'empire de Kong. Cette cité commerciale florissante du sud du Sahel a longtemps résisté à l'expansion des ashantis, et est alliée aux différentes tribus et peuplades de la région, notamment les Dyoulas, qui opposent une vigoureuse résistance sur le chemin des envahisseurs. Le prix à payer est dur: les hommes sont enchaînés et réduits en esclavage, les femmes emmenées comme concubines.
Après plusieurs mois de progression à travers la campagne, et de prise systématique du territoire, les ashantis arrivent devant les murs de la ville de Kong, qu'ils prennent d'assaut. S'ensuit un sac féroce, qui voit la mort de près d'un cinquième des habitants, toutefois, dans le chaos, le roi de Kong parvient à s'échapper et à s'enfuir vers le nord et l'empire Ségou.

A la fin de l'année, la ville de Kong et les territoires la séparant du territoire Ashanti sont globalement sous contrôle, même si l'allégeance des tribus locales restantes demeure à gagner.

Pertes:
Ashantis:
800 miliciens
50 cavaliers légers

Kong:
Forces royales hors de combat
Kong annexé

Tribus Dyoulas:
1.000 miliciens (pertes et désertions)

[HRP]Je tiens à féliciter le joueur, qui écrit de très sympathiques RP dans son sous-forum. J'ai été bref dans mon rapport car je ne voyais pas l'intérêt de paraphraser certains éléments des ordres du joueur quand je pouvais juste vous donner le texte. Je vais donc poster les ordres du joueur ici en spoiler afin que vous puissiez vous faire une idée, et que je ne sois pas le seul à en profiter.


Spoiler:
Grande Campagne de l'Ouest

Alors que l'aube pointait, les tambours commencèrent à raisonner dans Kumasi. L'Asantehene étendait l'agitation qui régnait en ville depuis maintenant un certains temps. Il entendait ses généraux aboyer des ordres, des hommes courir dans tous les sens, il entendait les sabots des chevaux fouler le sol, les maris susurrer quelques mots à leurs épouses. Sa nuit avait été calme et paisible, ce matin, l'Asantehene avait le coeur en joie, c'était le début d'une prodigieuse ascension il n'en doutait pas ! Son esprit s’égara quelques instants, déjà il imaginait son retour victorieux à Kumasi. Certains diront qu'il était trop présomptueux, lui se voyait davantage comme le Shaka de l'Ouest africain. L'homme, qui selon les rumeurs, avait il y a peu uni sa tribu et fait trembler les peuples de la terre, celui qui était parvenu à unir sous sa bannière des dizaines de milliers de lances prêtes aux combats, voilà ce don rêvait l'Asantehene et il croyait fermement en ce rêve !

L'entrée d'un vieil homme dans sa demeure le sorti de ses pensées. Il s'agissait du grand prêtre qui bien vite fut rejoint par ses principaux généraux et chefs militaires. Le vieux prêtre marmonnait des couplets de chants ancestraux aux rythmes de spasmes incontrôlés. S'avançant à petits pas vers l'Asantehene, il jetait au sol et en direction de son seigneur une mixture étrange et très odorante dont lui seul avait le secret. Puis, sous les yeux des autres chefs présents, le vieillard posa sur la table un bol de bois qu'il remplit de peinture et de poudres blanches. Au rythme des incantations il peint le corps et le visage de l'Asantehene. Quant il eut achevé sa tache, il se retira sans dire le moindre mot et laissa le roi et ses chefs. Il s'adressa alors à l'un d'eux:


"Toi mon ami, tu restes ici ! Mon fils veillera sur le royaume en mon absence ! Nous devons surveiller les Oyos qu'ils ne tentent rien en mon absence ! Tu épauleras mon fils si des décisions cruciales sont à prendre. Sans tarder prévient les chefs de clans de l'Est de mon départ en campagne et qu'ils tiennent leurs troupes prêtes pour les mois à venir si jamais les Oyos s'agitent à la frontière qu'ils le signalent immédiatement ! Dans un tel cas je verrais pour vous faire parvenir quelques renforts pour les dissuader. Cette tache est grande et fait contribuera aussi à la réussite de notre campagne."


Puis les chefs rapportèrent à leur roi les résultats de la grande mobilisation qu'il avait exigé. Cela faisait bien longtemps que le royaume ashanti n'avait pas réuni une force si colossale sous les ordres d'un seul homme.Des milliers et des milliers d'hommes avaient répondu à l'appel de leur roi et s'étaient préparé durant des mois pour satisfaire à sa demande. Et l'Asantehene était satisfait ! Tous étaient prêts et présents, tous allaient pour contribuer à la grande tache qu'il s'était fixé, à cette mission à laquelle il destinait son peuple. Après un rapide briefing, il sortit de sa hutte, armes à la main. A cet instant précis le temps s'arrêta. Le tambours se turent et toutes les têtes se tournèrent vers l'Asantehene.

Certains portèrent en priorité leur regard sur ses peintures de guerre. Elles recouvraient l'ensemble de son corps et faisaient ressortir l'importante musculature du roi. Tel un démon recraché du monde des morts l'Asantehene était effrayant, les peintures de son visage lui faisant perdre tout signe d'humanité.  D'autres, furent obsédés par ses armes: une longue lance magnifiquement décorée  de sculpture et à la laquelle on avait pris soin d'accrocher plumes et fourrures, une arme aussi magnifique que mortelle. A sa hanche gauche, pendait une lame étrange et entièrement recourbait, fait d'un métal tranchant et étincelant. De sa main gauche l'Asantehene tenait fermement son bouclier. Un bouclier fait de bois et de peau, il aussi était peint et venait s'accorder à la perfection avec les peintures et les armes du roi. Enfin d'autres furent absorbés par son regard sombre et déterminé ainsi que par son léger sourire.
Une chose était sur, l'Asantehene était sur de lui et cela les hommes le ressentait. A chaque pas qu'il faisait la foule compacte s'écartait sur son passage. Le roi avait la tête haute, il était si fier que certains ne pouvant supporter son regard baissait machinalement la tête. Arrivé à sa monture, il découvrit les peintures de guerre que les prêtres avait peint, mais ayant hate de prendre la route, il ne s'attarda pas plus sur ce détail et enfourcha son cheval avant de prendre la direction de l'Ouest !

Accompagné de ses principaux chefs de guerre, l'Asantehene ouvrait la marche. Dans chaque région qu'il traversait une foule se pressait pour voir la grande armée en mouvement mais aussi dans l'espoir de contempler, ne serait-ce qu'un instant, l'Asantehene.  Ce dernier n'hésitait pas à inviter personnellement chaque chef de clan, chaque homme qu'il croisait à le rejoindre, lui promettant sa part du butin magnifique qui les attendait. Ainsi certains ce joignirent à l'armée du roi en qualité d'auxiliaire. La seule chose que le roi exigeait en retour de leur participation était leur obéissance aveugle, chose qu'il obtenait sans difficultés du fait sa son incroyable prestance en tenue de combat.
Après quelques jours de marche l'armée fit hale. L'Asantehene avait posé sa tente de combat sur une hauteur depuis laquelle il pouvait contempler l'ensemble de sa grande armée. A la nuit tombée, le camp brillait de milles feux. Sur le promontoire naturelle sur lequel l'Asantehene avait installé sa tente de campagne un feu gigantesque fut allumé. Alors que les torches des hommes scintillaient comme autant d'étoile dans le ciel infini, l'Asantehene s'adressa à ses hommes:

"Mes guerriers ! Nous voici arrivés à la frontière de notre monde, à la frontière de notre royaume ! A l'Ouest se trouve des terres et des royaumes qui n'attendent que notre venue. Ne croyez pas les rumeurs, il n'y a nulle maléfice à prendre la direction de ces terres, les dieux de nos ennemis eux mêmes trembleront à votre simple vision. A l'issue de cette grande marche nous reviendront plus puissants et riches que jamais ! Vos fils auront des terres, des femmes, de l'or. Nous sacrifierons aux esprits ceux qui refusent de se soumettre et leur prendrons de force ce qu'ils se refusent de nous remettre.
Demain mes guerriers, à l'aube, nous reprendront la marche et pour la première fois depuis bien des années nous sortirons de nos frontières et rappelons au monde la fureur des Ashantis ! Ce soir dormez l'esprit en paix car demain une grande tache vous attends !"

Afin que les hommes dorment paisiblement l'Asantehene interdit les tambours et festins prolongés auprès du feu. Tous les hommes devaient être fin prêt pour la guerre qui s'annonçait. Au petit matin, les chefs se pressèrent dans la tente de l'Asantehene afin d'en savoir plus sur la mission qui les attendait, le roi leur présenta alors son plan:

"Non loin d'ici se trouve le royaume Kong. Nous marcherons en direction de ces terres. Nous soumettrons par la force l'ensemble des territoires nous séparant de ce royaume et laisseront le choix entre une soumission immédiate ou l'extermination à l'ensemble des villages et tribus que nous rencontrerons sur notre route. S'ils se soumettent, ils devront reconnaître mon autorité, me verser régulièrement le tribu qui m'est due et fournir des vivres pour la progression de l'armée. S'ils refusent les vieillards seront exécutés, les hommes et enfants seront traînés en esclavage jusqu'à notre royaume, les femmes seront des prises de guerre offertes aux plus méritants et leurs biens seront saisies ! Les premiers faits serviront d'exemple !
L'ensemble des chefs étranger ainsi rencontrés seront contraints de nous accompagner, ainsi, nous  profiteront de leurs connaissances de l'environnement, de la position des autres villages locaux et ils serviront de preuve de notre bienveillance en cas de soumission comme de ce que nous sommes capables de faire en cas de résistance. Lorsque nous atteindrons la frontière du royaume Kong, nous la franchirons avec impunité et agiront de manière similaire. Passant outre les liens qui unissent le roi Kong et ses chefs de village nous proposerons à ces derniers le choix entre la vie ou la mort, la soumission ou l’extinction.
Si le royaume Kong mobilise ses forces nous adopterons la posture suivante: l'infanterie formera la première ligne, la cavalerie, atout de poids et surtout méconnu restera en retrait. En cas de bataille elle débordera le flanc ennemi par la droite afin de l'envelopper et de pourchasser les fuyards afin de les faire prisonnier pour nourrir notre marché aux esclaves. Afin de motiver mes hommes aux combats, je combattrais personnellement au milieu d'eux.
Nous utiliserons la cavalerie pour pourchasser les éventuels harceleurs de nos forces lors de notre entrée en royaume Kong.

Lorsque le royaume Kong sera défait, nous capturerons leur roi et imposeront notre domination sur cette terre et son peuple ! Bien entendu nous laisserons au roi kong le même choix que nous avons laissé à tous ceux que nous aurons croisé. S'il accepte alors nous économiserons du temps et des vies, s'il refuse il servira d'exemple et nous aidera à forger notre réputation !"
avatar
Syllas
Admin

Messages : 740
Date d'inscription : 01/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://theimperialera.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conquête du royaume de Kong (1833-)

Message par Empire Ashanti le Mer 11 Nov - 16:35

L'Asantehene est fier de ses courageux soldats ! Cette grande victoire marque le début de la renaissance du royaume Ashanti ! En ce jour nous forgeons notre légende !


[HRP] Merci c'est sympas ! Et très bonne idée l'accompagnement musical !
avatar
Empire Ashanti

Messages : 23
Date d'inscription : 19/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum